Depuis quelques mois, j’ai l’occasion de pratiquer l’ostéopathie au sein de La Ligue contre le cancer avec pour objectif d'améliorer la qualité de vie de patientes qui suivent un traitement contre le cancer.

Cette expérience me permet de constater au fil du temps que l’ostéopathie, qui n’a aucune prétention à traiter le cancer en lui même, a un réel rôle à jouer dans l’accompagnement du/des traitement(s) médicaux avec pour objectif de réduire l’importance de certains effets secondaires et ainsi d’améliorer la qualité de vie.

Pour la plupart des patients les effets secondaires sont très difficiles à vivre et sont en soi le pire aspect de la manifestation de la maladie. Retentissant aussi souvent sur le moral. En ayant vocation à diminuer certains de ces effets secondaires, on peut observer au delà d’un “mieux être” dans le corps, un “mieux être” dans l’esprit de telle manière qu’il y aura un vécu de la maladie moins difficile.

Cette article aura pour toile de fond le cancer du sein car il concerne la majorité de mon expérience au sein de la Ligue. Bien que l’ostéopathie puisse être bénéfique pour tous les patients, quelque soit le cancer. Puisqu’il est important d'insister, l’objectif n’est pas de traiter la maladie mais d’agir sur les effets secondaires des traitements.

Il faut remarquer que la manifestation du traitement et ses effets secondaires sont variables et peuvent être très différents d’un patient à l’autre. L’approche ostéopathique prend donc tout son sens en ayant pour principe de “soigner le malade avant la maladie”. Ainsi l’ostéopathe ne va pas prendre en compte une liste de symptômes, qui pourraient appartenir à n’importe quel patient, mais va chercher à prendre en charge son patient dans sa globalité, ses particularités et son histoire. Pour l’ostéopathe chaque patient est unique et global (il ne s'intéresse pas seulement à la zone douloureuse mais à l’ensemble du corps, et à l’environnement du patient au sens large), et son traitement le sera de la même manière.


J’exposerai ici les principaux traitements de cancer du sein et les effets secondaires les plus fréquents qui en découlent et que l'on peut soulager par l’ostéopathie.

La chirurgie, ses effets secondaires et l’ostéopathie.

La chirurgie sur le cancer du sein, qu’il s’agisse d’une tumorectomie, d’une mastectomie, qu’elle se fasse avec ou sans curage ganglionnaire entraînera différents effets secondaires, qu’ils soient immédiats ou à distance.

Une raideur, une faiblesse, un perte d’amplitude du bras ou de l’épaule sont souvent la conséquence des différents traumatismes articulaires et tissulaires subis pendant l’opération ainsi que la réorganisation des tissus après celle ci, ainsi que par “l’ancrage” de la cicatrice sur les tissus profonds jusqu’à l’os. L’ostéopathe aura pour objectif de déterminer quels sont les tissus (articulations, ligaments, muscles, etc…) qui ont été atteints, et traitera ces atteintes par des manipulations douces adaptées afin de redonner de l’amplitude au membre, aussi une fois la cicatrisation totalement terminée, il pourra travailler la zone cicatricielle afin de limiter les restriction de mobilité qui peuvent en être à l’origine.

 

Des problèmes lymphatiques peuvent apparaître suite à une curage axillaire. Les gonflements de l’aisselle, du bras, de l’avant bras ou de la main sont généralement traités par le kinésithérapeute avec des drainage lymphatique. En complément de la kinésithérapie, l'ostéopathie favorisera le drainage en libérant les zones de tensions qui contribuent à la stase des liquides et redynamisera la circulation dans le membre supérieur.

 

L’anxiété résultant de l’opération est souvent synonyme de fatigue, l’ostéopathie en travaillant sur le système respiratoire et neurovégétatif peut aider à mieux se relaxer et ainsi diminuer cet état émotionnel.

Chimiothérapie, ses effets secondaires et ostéopathie

Qu’elle soit administrée de manière orale, intraveineuse, ou intramusculaire, la chimiothérapie est à l’origine de nombreux effets secondaires.

 

Troubles digestifs. Qu’il s’agisse de nausée, d’acidité, ou encore de diarrhée, l’ostéopathie en agissant sur les tensions autour des organes, en influant sur le système nerveux végétatif et en participant à diminuer l’anxiété (voir plus haut) peut atténuer ces manifestations.

 

Douleurs musculaires et articulaires. Certains types de médicaments entraînent des douleurs musculaires et articulaires que l’ostéopathe, par ses manipulations et en redonnant une dynamique globale à l’ensemble du corps peut atténuer.


Fatigue. La fatigue est souvent multifactorielle (anxiété, contexte, environnement, troubles digestifs, douleurs, etc) et la chimiothérapie, en engendrant un anémie entraine un excès de fatigue. L’ostéopathie ne peut pas agir sur l’anémie, mais en soulageant les autres facteurs responsable de la fatigue elle peut diminuer la sensation de fatigue tout en améliorant le sommeil.

Radiothérapie, ses effets secondaires et ostéopathie.

Les effets secondaires des radiothérapies recroisent ceux des traitements déjà cités, comme toujours un suivi ostéopathique sera bénéfique à l’atténuation de ces effets.

Rôle de l’ostéopathe face au cancer.

Outre son rôle de soulagement des effets secondaires, l’ostéopathe a pour rôle de conseiller sur des petits éléments susceptibles de faciliter la vie du malade comme des exercices d'étirement, physique ou de respiration à faire à la maison, ou encore rediriger vers d’autres professionnels quand il le juge nécessaire.

De plus en tant que praticien de première intention, et par sa pratique manuelle, l’ostéopathe peut également aider au dépistage du cancer. Car s’il ne peut diagnostiquer, sa formation lui a permis d’acquérir les connaissances nécessaires à rediriger un patient vers le médecin si des éléments lui semblent suspects.

 

Ainsi l’ostéopathie a un véritable rôle à jouer dans l’accompagnement des personnes en traitement contre le cancer, par l’amélioration de la qualité de vie. Si vous êtes malade, et quelque soit le type de votre cancer, n'hésitez pas à vous rapprocher de l’espace Ligue Contre le cancer le plus proche de chez vous, vous y trouverez un véritable accompagnement, qui va du suivi médical, en passant par le suivi administratif et le bien-être. Cliquez sur ce lien pour trouver l’Espace ligue le plus proche de chez vous.

 

Les dons sont essentiels au fonctionnement de La Ligue, de la recherche, et des “Espaces Ligue”. Si vous souhaitez aider La Ligue contre le cancer, je vous invite à cliquer sur ce lien.

 

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.