Le RGO c’est quoi, et pourquoi mon bébé a t’il des reflux ?

Le RGO ou reflux gastro-oesophagien est une pathologie existante tant chez l’adulte que l’enfant, mais elle est très fréquente chez le nouveau né, à tel point qu'il est l’un des principal motif de consultation en ostéopathie pédiatrique. Il s’agit du pathologie du nouveau né fréquente et généralement sans gravité.

Le RGO du nourrisson se manifeste par une régurgitations suivie en général par un rot. Ces régurgitations sont rythmées par les repas et sont favorisé par la position du bébé (plus il est à l’horizontale, plus le reflux est favorisé) et les changements de positions, par l’alimentation liquide et par l’anatomie du nourrisson. A un stade précoce le seul signe du RGO peut être une simple toux chronique, l’acidité du reflux étant irritante, mais le reflux n'étant pas assez important pour être extériorisé.

Le RGO est à mettre en relation avec une autre pathologie, la hernie hiatale, qui est le passage d’un partie de l’estomac dans l’orifice du diaphragme. Il en existe deux type, par hernie glissement, sans grande gravité, et la hernie par roulement, qui pose plus de soucis et nécessite un traitement chirurgical.

Bon mais pourquoi donc mon bébé à des reflux ?

3 facteurs principaux vont être à l’origine des reflux du nourrisson, anatomique, alimentaire et physiologique :

La cause anatomique d’abord. Même si votre bébé est né a terme, il continue son évolution dans son environnement (ossification des fontanelles, modification des courbure de la colonne vertébrale, etc…). A la jonction entre l’œsophage et l’estomac il existe un petit clapet en charge d'éviter la remontée du contenu de l’estomac dans l'oesophage, et il se trouve que ce clapet manque souvent de tonus chez le nourrisson, ne remplissant ainsi pas son rôle de bouchon anti-reflux. Aussi la faible capacité associée à la faible élasticité de son estomac sonts autant de facteur amenant au reflux.

L’alimentation liquide et le bébé qui mange avec précipitation entraînent le reflux dans l’œsophage par le trop plein et la présence d’air dans le bol alimentaire.

D’un point de vu physiologique, l’un des nerfs les plus important du corps humain est le nerf vague. Ce nerf qui prend son origine à la base du crane descend le long du cou, du thorax et de l’abdomen pour innerver un très grand nombre d’organes et notamment les viscères et donc l’estomac. Ainsi une gène de ce nerf pourra perturber son message et ainsi favoriser l’apparition du RGO.

Et comment l’ostéopathie peut elle soulager le RGO de mon bébé ?

L’ostéopathe par des manipulations douces va déterminer quels sont les structures responsables de favoriser le RGO, puis va traiter ces structures et relâcher les tensions afin de redonner aux organes du bébé leur pleine santé.

L’approche ostéopathique va notamment s'intéresser au nerf vague, qui comme nous l’avons vu à une importance majeur dans le RGO. Le nouveau né n’ayant pas un crâne à maturité il arrive souvent que ce soit la base du crâne qui soit en dysfonction ostéopathique. Le praticien va alors relâcher les tensions a ce niveau afin de libérer le nerf de toutes perturbations.

Le thérapeute pourra aussi si nécessaire, rééquilibrer les pressions interne de l’abdomen, permettant ainsi à tous les organes d'être libéré de toutes contrainte mécanique. L'ostéopathe peut également relâcher les tensions du diaphragme en cas de hernie, tout en essayer de redonner sa fonction au sphincter inférieur de l’œsophage (le petit clapet situé entre l’estomac et l’œsophage). Ceci n’est pas une liste exhaustive des points sur lesquels votre ostéopathe peut agir pour prendre en charge les RGO de votre bébé, car comme vous l’aurez compris, les causes peuvent être multiple tout autant que les zones en restrictions, et l’ostéopathie ne cherche pas à rendre les traitement protocolaire mais se veut adapté à chaque patient, et a chaque nourrisson, avec leur particularités.

Des conseils pour prévenir les régurgitations de mon bébé ?

Il est possible de diminuer la survenue des régurgitations en appliquant quelques simples pratiques :

  • S’en tenir au bonnes quantités de nourriture. N’oubliez pas que si l’estomac de l’adulte peut être comparable à un ballon de baudruche qui peut varier de volume, celui de votre bébé est un seau qui déborde si on le rempli de trop…

  • Faire attention à ce que le nourrisson n’ ingurgite pas trop d’air (vérifier que sa tétine soit remplie de liquide mais pas d’air)…

  • Veiller à ce que le débit convient au bébé. Le liquide ne doit pas déborder de sa bouche (débit trop élevé), et il ne doit pas avaler d’air (débit trop faible)

  • Eviter tout ce qui pourrait comprimer l’abdomen du bébé pendant son repas (votre avant bras mal positionné, votre ventre, etc…)

  • Ne pas hésiter à faire une pause pendant le repas et a lui faire faire son rot, plus il évacue l’air de son estomac, moins votre bébé sera sujet à régurgiter.

  • Et ne pas sauter le rot à la fin du repas ! Prendre son temps pour que le bébé fasse honneur à son biberon en se libérant de l’air par un doux petit bruit !

  • Enfin ne pas coucher le bébé de suite après un repas, il n’y a pas mieux (ou pire !) que la position horizontal pour faire remonter le repas de votre bébé.

A noter que l'ostéopathie peut etre également utile pour les femmes enceintes.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.