Plusieurs de mes patients crossfiteurs se plaignent d’avoir mal au genou après une séance de pliométrie, comme avec les burpees et les plyo-boxes, etc…

Lisez la suite et si celà ressemble à votre ressenti peut être que vous souffrez d’une tendinopathie de la rotule.

La tendinopathie de la rotule, les causes et conséquences...

Une tendinopathie va survenir à partir du moment où vous utilisez excessivement vos tendons avec de la surcharge. Cela entraîne une douleur, une diminution de la tolérance à l’exercice et une réduction de l'efficacité. Avec une charge de traction accrue, le tendon subit des changements qui peuvent ou non être réversible. La plupart des tendinopathie se situent à proximité des insertions osseuse du  muscle (a vrai dire, le tendon correspond à la partie du muscle, qui s'insère sur l’os). dans le cas de la rotule, lorsque qu’il y a surcharge du tendon en plus de la contrainte de traction, la rotule va subir une compression importante lorsque le genou est fléchie (comme dans les squats). Ce type de tendinopathie est largement décrit dans l’étude de Jull et Purdam (2009).

 

Premier stade - Tendinopathie réactive.

Deuxième étape - Détérioration du tendon

Troisième étape - Tendinopathie dégénérative

Sur certains WOD une surcharge abrupte sur le tendon va entraîner une réponse cellulaire accrue, non inflammatoire mais avec une augmentation protéique dans le tendon. Il en résulte un épaississement à court terme du tendon, des douleurs et des raideurs. Ceci est typique de la tendinopathie réactive. La bonne chose là dedans est uniquement que la tendinopathie réactive à un plus grand potentiel de récupération, si et seulement si la charge est réduite et qu’un temps suffisant est respecté avant de remettre en charge le tendon.

 

Malheureusement les passionnés de Crossfit ont souvent du mal à faire passer le repos avant le WOD quotidien… La conséquence ? La substance qui compose le tendon (collagène) se désorganise, l’alignement des fibres de collagène devient anarchique au point que la vascularisation du tendon est perturbée (donc il se répare moins). A ce stade le tendon récupère tellement peu, qu’il peut se rompre.

Les solutions!

 

  1. Identifiez ce qui est responsable de l’augmentation de charge sur le tendon (augmentation de charges sur haltères, nouvel exercice, etc…). Prendre conscience que la douleur est révélatrice du premier stade de tendinopathie.

  2. Réduisez ce qui est responsable de la charge et donnez vous un temps de récupération! Les tendons ont une réponse lente aux charges pouvant aller jusqu’à 3 jours.

  3. Consultez un médecin, s’il le juge nécessaire et approprié il pourrait vous prescrire de l’ibuprofène, les recherches montre en effet l’efficacité de ce médicament dans la réduction de la réponse cellulaire.

  4. N’étirez pas le quadriceps pendant votre période de récupération. En effet il en résulterait une augmentation de la compression de la rotule et donc de la tension du tendon. A la place, massez avec un rouleau.

  5. Consultez votre ostéopathe! Il cherchera et traitera les causes qui peuvent favoriser des surtensions sur la rotule, comme par exemple un manque de mobilité dans les lombaire ou encore un déséquilibre du bassin.

Plus le stade avance plus la récupération devient difficile et le temps de repos augmente. N’oubliez jamais que même au crossfit, le mieux est l’ennemi du bien.

 

Jonathan BENSAMOUN Ostéopathe D.O à Savigny-le-temple 77176 proche Moissy-Cramayel.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.