"Concentre toi sur le muscle que tu travailles", "Contracte bien tes pectoraux quand tu pousses", sont autant de phrases que bon nombre de profanes ont entendu de la part d'initiés. Mais pourquoi est-ce si important ? Y a t'il reellement une relation entre la pensée et l'activité physiologique du muscle ?

Une étude de 2015 à tenté de mettre en évidence l'importance de la connexion esprit-muscle pendant un entrainement. Lors de cette étude 3 groupes de sportifs ont été formés, l'un "DC" qui devait effectuer des developpés couchés sans consignes particulières, le deuxieme "DC Grand Pectoral" qui devait effectuer des developpés couchés en pensant à son muscle grand pectoral, le dernier groupe "DC Triceps" devait effectuer des developpé couchés en pensant à son triceps brachial.

A chaque fois on mesurait l'activité EMG du grand pectoral et du triceps.

Que nous disent ces graphiques ?

Dans le premier, où l'on mesure l'activité du grand pectoral des trois groupes. On constate que pour le groupe qui se concentre sur son grand pectoral , l'activité musculaire de ce dernier est plus grande au moins jusqu'à des répétitions n'excedant pas 60% de la charge maximale (1RM).

Dans le deuxième graphique qui s'interesse au triceps brachial, on observe que le groupe qui se concentre sur le triceps brachial, presente une activité musculaire dans ce dernier muscle signficativement plus grande que pour les autres groupes, là encore à des charges n'excedant pas 60% de la charge macimale.

Que peut-on en déduire ?

Eh bien qu'il faut se concentrer sur le muscle que l'on souhaite travailler lors d'un exercice! A noter que lorsque les charges deviennent lourdes (80% 1RM) l'effet est moins probant, peutre etre parce qu'il est compliqué de se concentrer sur son muscle lorsque la charge devient trop lourde... L'étude ne concerne ici que le developpé couché mais on peut facilement imaginer qu'il en est de meme pour les abdos lors des crunchs, ou les quadriceps lors des squats! Bien sur des études doivent continuer à etre menée mais cette publication est trés encourageante. 

Cette effet de la connexion esprit-muscle met egalement en lumière l'importance pour les coachs sportifs et les thérapeutes d'enseigner aux patients quelles structures rentrent en jeu dans leur exercices. Il faut egalement que le sportif étudie lui meme le corps et notamment l'anatomie, un meilleur connaissance théorique lui offrira une meilleur performance. Car sans maitrise la puissance n'est rien!

Calatayud J, Vinstrup J, Jakobsen MD, Sundstrup E, Brandt M, Jay K, Colado JC and Andersen LL. Importance of mind-muscle connection during progressive resistance training. Eur J Appl Physiol, In Press, 2015.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.