L'épicondylite latérale, plus connue sous le nom de Tennis Elbow (car il s’agit d’une pathologie fréquente chez les tennismen) est le résultat d’une sur sollicitation ou d’une surcharge sur les muscles de l’avant bras. Plus précisément cette forme de tendinite est causée par une tension excessive sur les muscles extenseurs de l’avant bras permettant l’extension du poignet, comme dans le revers du tennisman, ou dans certains métiers qui impliquent une sollicitations importante du poignet, que l’on observe par exemple chez pour les maçons ou les charpentiers. L'épicondylite latérale peut être entraînée par n’importe quelle sollicitation  impliquant une extension forcée et répétée du poignet, comme l’utilisation d’un marteau ou d’un tournevis.

Symptômes

L'épicondylite latérale est une inflammation douloureuse des insertions musculaires extenseurs de la main et du poignet ainsi que du muscle supinateur.

Le tennis Elbow à généralement une apparition progressive mais peut également avoir une survenue soudaine. Il se manifeste par une douleur musculaire constante dans l’avant bras et/ou  à proximité de l'extérieur du coude. La douleur est aggravée par les mouvements d’extension du poignet, comme prendre un sac, ouvrir un bouchon ou un robinet, et parfois une sensation de perte de force quand l’individu saisit un objet. L'extérieur du coude peut paraître tendu et douloureux à la palpation,et une extension forcée du poignet ou un étirement entraîne un majoration de la douleur.

Traitement

Le traitement ostéopathique a pour objectif de restaurer un mouvement normal et non douloureux du coude et du poignet. En phase aiguë, l’utilisation de glace peut être utile pour réduire l’inflammation dans le tissu musculaire. Le repos fait également parti des recommandations en particulier en ce qui concerne les activités incriminantes. L’Ostéopathie peut aider à étirer les muscles impliqués et réduire l’inflammation du coude. Votre ostéopathe va également vérifier d’autres zones pouvant être affectées et ayant une influence sur le coude, comme l'épaule ou le cou, et va vous conseiller sur la meilleure manière de s'étirer pour que vous puissiez faire diminuer les tensions dans les muscle de l’avant bras.

Les dysfonctions ostéopathiques pouvant être mises en évidences seront d’un point de vu sympathique une augmentation du tonus perturbant le diamètre des artérioles, et des point douloureux sur les vertèbres, une modification des la texture des tissus en regard des processus transverses ainsi que des rotation vertébrales sur l’ensemble T1 à T5.

Il faudra également s'intéresser au nerf radial qui innerve la zone, en remontant les articulations en rapport jusqu’aux cervicales basses bien sûr mais également à la zone costo-claviculaire, et au creux axillaire (petit pectoral).

A distance il faudra mettre en évidence et traiter toutes restrictions de mobilité pouvant influencer le membre supérieur, tel que des limitation de mobilité dans la membrane interosseuse de l’avant bras, des dysfonctions somatiques du coude, des dysfonctions du grand dorsal (s'intéresser donc à ses insertions jusqu'à sacrum!)


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.