clou dans la botte dessin

Comme vous le savez si vous lisez régulièrement mon blog, la douloureux surtout lorsqu’elle est chronique est généralement favorisée par de nombreux facteurs (activités physique, stress, alimentation, profession, etc.).

Les croyances

Un autre facteur pouvant moduler le ressenti de notre douleur ce sont les croyances. Si par exemple un grand professeur en médecine - donc tout plein de légitimité pour parler de la santé - affirme que s’asseoir sur un tabouret rouge donne la migraine, il est possible que si vous pensez que ce qu’il dit est vrai - bah oui parce que c’est un poooonte ultra-spécialisé dans les migraines - la prochaine fois que vous irez vous asseoir sur un tabouret rouge une migraine vous envahisse ! Alors que l’affirmation de base semble bien absurde (enfin jusqu'à preuve du contraire!).

C’est exactement ce qui se passe avec les croyances (les doigts qui craquent et qui donne de l’arthrose ou le mauvais temps qui réveille les douleurs). Notre cerveau interprète la douleur en fonction de la situation et des notions parfois vraies, souvent fausse que l’on a intégré au cours de la vie. C’est exactement le principe de l’effet placebo (quand l’effet est positif) ou nocebo (quand l’effet est négatif). 

Pour illustrer mes propos je vous propose deux cas médicaux qui ont été rapportés.

Un clou dans la botte !

photo clou dans la botte

Le premier cas se situe en Angleterre en 1995, un ouvrier glisse de son echelle et empalle sa botte dans un clou de 15cm ! “Aïe!” me direz-vous… L’ouvrier a effectivement hurlé de douleurs à tel point qu’il a dû recevoir une grosse dose de sédatifs en urgence. Sauf que lorsque la botte a été coupée pour observer les dégâts… Le clou était en vérité passé entre les orteils sans faire de lésions ! Sans pouvoir constater l’état réel du pied, le cerveau avait interprété la situation comme très douloureuse !

Un clou dans la tête !

clou dans la tete radio
souris avec pistolet a clou

Pour le deuxième cas on se retrouve dans un garage de l’Illinois en 2010. Un homme travaillant avec un pistolet à clou fait partir un cou par accident, il observe autour de lui, ne retrouve pas le clou et sans trop chercher poursuit ses travaux… Le lendemain le Lucky Luke du pistolet à clou se réveille avec une bonne migraine et la nausée. Il se rend chez son médecin qui lui fait une radiographie dont le résultat (et la radiographie ci-dessus n'est PAS photoshopé, c'est l'originale) est plutôt surprenant ! Là c’est l’inverse du premier cas, le cerveau n’ayant pas bien perçu la situation n’a envoyé aucun signal douloureux.

Conclusion

Tout ca pour dire qu’il faut se méfier de ce que l’on croit, qu’il faut vérifier les informations lorsqu’elles vous paraissent illogiques ou farfelues. Le cerveau à un grand pouvoir sur notre corps tant dans le positif que le négatif. J’aurai pu également évoquer le phénomène des “membres fantôme”, ce sera peut être pour un prochain article. Ne laissez pas votre cerveau être mal influencé !

Jonathan BENSAMOUN Ostéopathe D.O

Savigny-Le-Temple proche Saint-Pierre-Du-Perray 77

Texte et dessins


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.