Jonathan Bensamoun
Ostéopathe à Savigny-le-Temple

Eviter les douleurs liées au télétravail !

Le confinement à changé pas mal de nos habitudes. Et l’une des plus flagrantes est lié à notre travail. Pour un très grand nombres d’actifs, le télétravail est désormais entré dans les moeurs. Et bien qu’il y ait un grand nombre d’avantages lié à cette nouvelle manière de travailler, j’observe au cabinet qu’il y a beaucoup de patients qui viennent pour des maux liés au télétravail ! Essayons de comprendre pourquoi on a mal et quelles sont les solutions pour éviter les douleurs…

On bouge plus de sa chaise

On se lève du lit, on prend un café, une douche (ou pas!) puis on s’assoie à son bureau de fortune (la table basse du salon, la table à manger, ses genoux…) et c’est partie pour des heures de travail non-stop, puisque plus rien ne nous coupe de l’écran... On ne se lève plus pour aller faire une photocopie, boire un café avec un collègue, aller en réunion, etc. Et c’est la raison pour laquelle le corps souffre ! Si il y a bien UNE chose que le corps déteste, c’est le manque de mouvement. On ne parle pas là d’aller courir 10km en 30 minutes ou lever 130kg en squats mais simplement de mobiliser les articulations dans des activités totalement banales.

Ce premier point et le plus important. Levez vous très régulièrement, si vous pouvez travailler un peu debout (le PC posé sur un bar par exemple) faites le ! Changez de positions le plus souvent possible et faites des pauses de quelques minutes qui mobilisent un peu le corps (passez le balais dans une pièce, fait quelques mouvements/étirements simples, passez un coup de fil tout en marchant chez vous !).

On fait moins d’activité physique

Au delà du fait que les salles de sports sont longtemps restées fermées (et à l’heure ou j’écris ces lignes sont encore fermées pour quelques jours). Chez certains, le fait de ne pas avoir à sortir de chez soi met une nouvelle barrière à aller faire du sport. Pourtant (et je le répète très régulièrement sur le blog), on sait que l’activité physique et l’un meilleur moyen de soulager et de prévenir les douleurs. 

Aussi la marche quotidienne (voir la courses !) pour se rendre jusqu’aux transports et au lieu de travail sont autant de moments qui stimulent l’activité physique. En télétravail ces moments disparaissent totalement. Alors que vous faites parfois peut être 45min de marche répartie dans la journée, en télétravail ce temps est presque réduit à néant.

A la maison on est vite surchargé

Le télétravail à l’avantage de nous décharger du temps de transport et de souvent permettre d’organiser son travail comme on l’entend. Cependant lorsqu’il y a les enfants dont il faut s’occuper, tout en assurant son travail, et en maintenant l’ensemble des tâches annexes, l’anxiété et la fatigue augmentent. L’anxiété comme la fatigue sont deux facteurs qui sensibilisent largement à la douleur, c’est à dire qu’ils augmentent la sensation de douleur (pour une même stimulation douloureuse on aura plus mal si on est anxieux qui si on ne l’est pas). 

Un bon moyen de diminuer l’anxiété est de pratiquer un peu de cohérence cardiaque.

On prends du poids

La sédentarité lié au télétravail, associé à cela, la présence à la maison favorise le grignotage ! Tout ceci aboutit facilement à la prise de quelques kilos. Même s’il ne fait pas tomber dans une paranoïa diététique il faut garder à l’esprit que la surcharge pondérale est un facteur majeur de douleurs !

On fume plus

Chez soi il est souvent plus facile de fumer, pas besoin de prendre une pause, d’aller à l'extérieur. Cette absence de contrainte lié à la cigarette peut faire augmenter sa consommation.

Et pourtant fumer un là encore un facteur qui favorise largement les douleurs et l’inflammation. La cigarette limite l’oxygénation, et une structure mal oxygénée est une structure qui va être plus sensible et qui va s'inflammer ou rester inflammer plus facilement

On à moins de relations sociales

Zoom et Microsoft Teams c’est sympa mais quand même c’est pas pareil que de vraies rencontre. Le lien social fait partie intégrante de la bonne santé selon la définition de l’OMS ! Le fait de ne plus voir les autres peut selon la sensibilité de chacun avoir un effet sur l’aspect psychologique. Et on le sait l’aspect psychologique est largement impliqué dans les phénomènes de douleur ! 

En revanche, pas trop d’inquiétudes sur la posture !

Un bonne posture c’est bien, mais bouger c’est mieux !  Même si l’on à lonnnnnnnnngtemps incriminé la posture comme étant facteur de douleur on s'aperçoit petit à petit qu’il n’y a pas de “bonne posture”. Déjà parce que nous sommes tous différents et que finalement la bonne posture à adopter c’est celle où on se sent bien (donc pas de culpabilité si vous n’arrivez pas à avoir la posture recommandée, le dos droit, les coudes et les genoux à 90°, les jambes pas croisées, etc.) mais aussi parce que ce qui fait mal dans la posture, c’est pas la manière dont on se tient mais combien de temps on reste sans bouger !

Donc encore une fois, et pour conclure, BOUGEZ, BOUGEZ, BOUGEZ. 

Jonathan BENSAMOUN Ostéopathe D.O

Savigny-le-temple 77176


Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.