Celà fait maintenant plusieurs années que le crosstraining (c'est à dire un mélange de differents types d'efforts au sein d'un meme entrainement) à emergé et notamment grâce au succés du Crossfit ! 

Cependant cette dicipline de haute intensité, portée par une forte identité par ses pratiquants reste décriée dans le monde sport, souvent accusée d'être dangereuse...

Et cette idée est parfois présente chez les pratiquants eux-même. En tant que praticien qui voit beaucoup de crossfitteurs en consultation, j'ai tendance à parfois le penser également. Mais tout celà est bien subjectif sans arguments scientifiques. Il est indispensable de ne pas diffuser de fausses croyances.

Alors qu'en dit la science ?

Une revue des publications des bénéfices et des risques du Crossfit à été menée par un équipe de chercheurs américains. Voici ce qu'il en ressort.

Taux de blessures en Crossfit

Les chercheurs définissent une blessure comme "toute blessure survenue au cours d'un entrainement et qui empêche alors le sportif de s'entrainer, travailler ou participer à des des compétitions, et ce quelque soit la manière ou le temps d'arret".

Parmis les 4 études qui s'interessent au taux de blessure on retient :

  • Sur 386 pratiquants, un taux de 19,4% de blessures.
  • Plus de blessures chez les hommes.
  • Localisées majoritairement aux épaules (~25-30%), au bas du dos et genoux.
  • La présence d'un coach fait diminuer le taux de blessures !
  • Une blessure précédente augmente par 3,75 les chances de se blesser à nouveau.
  • Une étude sur 449 participants révèle que 56,1% d'entre eux se sont blessés pendant les 12 derniers mois précédents l'étude. 58% des blessures étant due à une surutilisation.
  • Les débutants (0 à 6 mois) ont plus de chance de se blesser.

En comparaison aux autres sports

Une étude s'est intéréssée au plaisir lié au crossfit  dans un groupe par rapport à un groupe pratiquant un autre type de crosstraining. Il en ressort quele plaisir des crossfitter est bien plus grand que dans l'autre groupe. Ceci résultant en partie de la "culture crossfit", incluant une forte identité, un effet de groupe, et l'aspect de "defi".

Une autre étude à voulu comparer 3 modes d'entrainements et leur effet sur la formes physique (force, endurance, puissance musculaire et composition corporelle). Cet études à été réalisées sur soixantes individus. Le premier groupe pratiquant de la musculation en autonomie, le deuxième groupe de la musculation supervisé par un coach, le troisième groupe du crossfit (donc avec coach). Il en ressort que le crossfit et le groupe de musculation supervisé presentent une amélioration générale de la forme physique supérieure au groupe sans coach. En revanche il n'y a pas de difference significative sur la forme physique entre les deux groupes supervisés.

En conclusion

Le crossfit n'est PAS plus dangereux q'un autre sport de haute intensité. Il présente les même risques de blessures. Le facteur de diminution de blessures le plus probant est la présence d'un coach lors de l'entrainement (ce qui est toujours le cas dans les Box affiliées). 

La connaissance des risques, et de la localisation des blessures doit être prise en compte dans la prise en charge du sportif avec des exercices de renforcement adaptés et une augmentation des charges et de l'intensité lente et progressive.

Outre les bénéfices du crossfit sur la forme physique, le plaisir qui ressort de la pratique de cette discipline est un élément non négligeable. La définition de la santé par l'OMS inclus la notion de "bien-etre physique" mais également "mental et social", ce à quoi le crossfit participe.

Cependant des études doivent encore etre menées pour mieux comprendre les pathologies liés au crossfit.

Si ce sport vous interesse n'hesitez pas à vous tourner vers l'Arene Crossfit (plusieurs box en région Parisienne)

Meyer J, Morrison J and Zuniga J. The benefits and risks of CrossFit. Workplace Health Saf 65 (12) : 612-618, 2017.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.