Jonathan Bensamoun
Ostéopathe à Savigny-le-Temple

Mon enfant marche sur la pointe des pieds, que faire ?

La marche sur la pointe des pieds est très fréquente lors de l’apprentissage de la marche. Cette attitude peut persister quelques temps sans que ce ne soit particulièrement inquiétant. Cependant pensez à en parler à votre pédiatre afin de s’assurer qu’il ne s’agisse ni d’un problème musculaire, ni d’un problème neurologique.

L’apprentissage de la marche

marche  sur la pointe des pieds

L’enfant sait en général marcher autour de 12-14 mois. Certains enfants auront tendance à marcher sur la pointe des pieds, bien qu’ils soient capable de mettre les pieds à plat lorsqu’ils sont debout sans bouger. Cette habitude va diminuer petit à petit pour disparaître vers 3 ou 4 ans mais on peut aider son enfant pour que cela disparaisse plus vite !

Comment se manifeste la marche sur la pointe des pieds ?

On ne sait pas vraiment pourquoi les enfants marchent parfois de cette manière mais les caractéristiques de cette démarche sont les suivants:

  • L’enfant est sur la pointe des pieds des deux côtés.

  • Il tiennent en équilibre sur leur pointes.

  • Il n’a pas de difficultés à suivre les autres enfants, de grimper ou sauter.

  • Ses genoux restent droits.

  • Il est capable de mettre les pieds à plat au sol.

  • Il y a des antécédents familiaux de ce type de démarche.

 

Les complications qui peuvent apparaître à terme sont surtout des déséquilibres musculaire, ce qui peut limiter l’amplitude de mouvement des chevilles et compliquer la marche sur les talon.

Comment aider mon petit à faire disparaître la marche sur les pointes des pieds ?

Pour que le petit s’habitue à marcher les pieds à plat nous allons voir une petite série d’exercices à faire tous les jours (ou presque). Il va falloir étirer le mollet et faire travailler l'équilibre de l’enfant.

Si les muscles du mollet de votre enfant sont tendus ou que le mouvement de la cheville est limité, vous verrez des étirements à faire à la maison avec eux. Ces étirements doivent être suivis d'activités pour les aider à utiliser leurs muscles dans leur nouvelle position allongée.

Étirement du mollet

Le petit est allongé sur le dos, il faut alors ramener la pointe des pieds vers le haut en pliant la cheville et maintenir la position pendant quinze ou trente secondes puis relâcher. Répéter l’exercice une dizaine de fois. Bien entendu il ne faut pas que l’enfant ressente une douleur lors de l’exercice. Jouez avec lui en même temps pour détourner son attention

Étirement du tendon d'Achille

Pour étirer le tendon d’Achille, il faut faire le même exercice mais avec une petite variante. Il va falloir plier le genou de l’enfant du côté où l’on étire le tendon, et de la même manière que précédemment on va ramener la pointe des pieds vers le haut. On maintient quinze à trente secondes puis on relâche et on répète une dizaine de fois.

Les assis-debout

L’enfant est debout, en vous accroupissant devant lui maintenez ses talons au sol en saisissant les chevilles. Placez derrière l’enfant une petite chaise, un tabouret, ou une boîte sur laquelle il puisse s’asseoir facilement. Le but est que l’enfant s’assoie et se mette debout plusieurs fois de suite (une dizaine de fois, sur 3 séries si possible). Il ne faut là encore pas hésiter à s’amuser avec l’enfant, en chantant, et tapant dans les mains à chaque répétitions, en trouvant une petite histoire, etc…

Cette exercice peut tout aussi bien se faire sans que votre enfant ne s’assoie sur quelques chose mais simplement qu’il descende jusqu’à poser ses fesses sur les talons.

L’équilibre

Posez une série de coussins/oreillers au sol et faites faire plusieurs allez-retour à votre enfant dessus. L’instabilité forcera petit à petit votre enfant à plaquer l’ensemble de ses pieds au sol pour assurer un bon équilibre à sa marche. Dites lui que les coussins sont des rochers entourés d'eau et qu’il ne doit pas se faire croquer par les crocodiles autour ! Enfin vous pouvez aller marcher avec lui sur le sable, là encore il y aura une instabilité qu’il devra compenser avec des pieds à plat ! Une bonne solution est également de le faire marcher dans les montées !

L'ostéopathie dans tout ça ?

L'ostéopathe peut aider à attenuer la marche sur la pointe des pieds chez le jeune enfant. En effet par des manipulations douces il va relâcher les tensions pour les pieds se remettent à plat. Il va également travailler sur la posture du petit de manière à ce qu'il ne porte pas son poids vers l'avant dans la marche et qu'il n'ait donc pas besoin de marcher sur la pointe de ses pieds. La prise en charge globale de l'ostéopathe dans ce type de trouble sera donc très intéressant en complément des différents conseils ci-dessus.

Jonathan Bensamoun Ostéopathe D.O


Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.