Jonathan Bensamoun
Ostéopathe à Savigny-le-Temple

Le nerf phrénique (appelé aussi nerf diaphragmatique) est un nerf mixte (il assure à la fois de la sensibilité et de la motricité) et bilatéral (on trouve un nerf phrénique droit et un nerf phrénique gauche), provenant des nerfs cervicaux du cou et descendant dans le thorax pour aller innerver le diaphragme.

C’est la seule source d’innervation motrice du diaphragme il a donc un rôle crucial et indispensable dans la respiration !

Dans cette article nous examinerons l’anatomie du nerf phrénique, son trajet dans le corps, ses fonctions à la fois motrices et sensorielles. Nous parlerons également de ses implications dans la pathologie et son importance dans la prise en charge ostéopathique !

nerf phrénique gray

Origines du nerf phrénique

nerf phrénique cervical

Le nerf phrénique provient principalement du 4ème nerf cervical (qui émerge entre le troisième et le quatrième vertèbre cervicale), mais reçoit également des contributions des 3ème et 5ème nerfs cervicaux (C3-C5). Ainsi le nerf phrénique reçoit à la fois une innervation du plexus cervical et une innervation du plexus brachial.

Si les nerfs phréniques se retrouvent des deux côtés, il ne sont pas symétrique pour autant...

Trajet du nerf phrénique droit

nerf phrénique droit

Le nerf phrénique droit descend dans le thorax le long du côté droit de la veine brachiocéphalique droite et de la veine cave supérieure. Il passe devant la racine du poumon droit et longe le coté droit du pericarde et passe ainsi sur l’oreillette droite. Il descend ensuite sur le côté droit de la veine cave inférieure jusqu’au diaphragme (coupole droite), ses branches terminales traversent le hiatus de la veine cave inférieure pour venir innerver la partie centrale du péritoine sur sa face inférieure.

Trajet du nerf phrénique gauche

Le nerf phrénique gauche quant à lui, descend le long du thorax sur le côté gauche de l’artère sous-clavière gauche. Il traverse le côté gauche de l’arc aortique et croise ici le côté gauche du nerf vague gauche. Il passe devant la racine du poumon gauche puis descend sur la face gauche du pericarde en longeant le ventricule gauche. Il vient innerver le diaphragme (coupole gauche) et transperce le muscle pour innerver la partie centrale du péritoine sur sa face inférieure.

nerf phrénique gauche

Fonctions motrice

Le nerf phrénique assure l’innervation motrice du diaphragme; le muscle principale de la respiration.  Comme le nerf phrénique est bilatéral, chacun des nerf assure l’innervation de son côté du diaphragme, le nerf phrénique gauche pour le coté gauche du diaphragme et le nerf droit pour le côté droit !

Fonction sensitive

Les fibres sensorielles du nerf phrénique innervent la partie centrale du diaphragme, y compris la plèvre ainsi que le péritoine voisin. Le nerf donne quelques fibres sensitives pour la plèvre médiastinale et le péricarde.

Pathologies du nerf phrénique

Paralysie du nerf phrénique

Le nerf phrénique assure l’innervation motrice du diaphragme. Si le nerf est endommagé, une paralysie du diaphragme peut en résulter.Les causes de la paralysie du nerf phrénique comprennent:

  • Traumatisme mécanique, par ligature ou lésion du nerf pendant un acte chirurgical.

  • Compression, à l’origine d’une tumeur dans la cavité thoracique ou médiastinale.

  • Neuropathique, telle que l’on peut en retrouver chez le patient diabétique.

La paralysie du diaphragme produit un mouvement paradoxal. Le côté affecté du diaphragme se déplace vers le haut pendant l’inspiration (tandis qu’il devrait se déplacer vers le bas) et vers le bas pendant l’expiration (alors qu’il devrait se déplacer vers le haut). Alors qu’une paralysie unilatérale du diaphragme est généralement asymptomatique et est le plus souvent une découverte fortuite à la radiographie, un paralysie bilatérale va poser plus de problèmes. Si les deux côtés sont paralysés, le patient peut éprouver une mauvaise tolérance à l’exercice, une orthopnée (difficulté à respirer selon le positionnement du corps) et de la fatigue. Les tests de la fonction pulmonaire montreront un déficit réstrictif.

La prise en charge de la paralysie diaphragmatique est double. Premièrement, la cause sous-jacente doit être identifiée et traitée (si possible). La deuxième partie du traitement concerne le soulagement des symptômes. Cela se fait généralement via une ventilation non invasive.

Le hoquet

Un classique agaçant ! Tout à fait bénin dans la majorité des cas, il peut dans de très rare cas être persistant et devenir handicapant au quotidien. Le hoquet est une contraction réflexe du diaphragme dont les causes sont très diverses (estomac trop dilatés après un gros repas, grossesse, rire, tabagisme, etc.). 

Nerf phrénique et ostéopathie

ostéopathie sur le dos

Que vous veniez consulter pour des troubles du thorax ou de la respiration, des troubles digestifs ou des douleurs cervicales, votre ostéopathe va très certainement s'intéresser à votre nerf phrénique.

  1. Nerf phrénique et trouble digestifs.

De part sa proximité avec l’estomac, le foie, les reins, les angles coliques, le diaphragme est très lié à toutes la sphère viscérale.

De plus le diaphragme est le lieu de passage des nerfs vagues (qui assurent l’innervation parasympathique des viscères) mais également des vaisseaux responsable de l'irrigation des viscères ainsi que de leur drainage.

Donc si une perturbation sur le nerf phrénique survient, c’est tout le système digestif qui peut être impacté. Ainsi votre ostéopathe pourra venir s'intéresser aux points clés des nerfs phréniques et libérer ces zones s’il  le juge nécessaire. 

  1. Nerf phrénique et cervicalgie

Comme nous l’avons vu, le nerf phrénique est issu des cervicales. Ainsi ces deux régions sont étroitement liées. Une trouble au niveau cervicale peut ainsi avoir des répercussions sur le diaphragme et un trouble du diaphragme peut se manifester au niveau cervical.

  1. Nerf phrénique et trouble de la respiration

Le diaphragme sous la gouvernance du nerf phrénique est le GRAND muscle muscle de la respiration. Une fois toutes les causes graves éliminées, votre ostéopathe pourra s'intéresser au nerf diaphragmatique. En effet si le nerf est perturbé le long de sont trajet par un manque de mobilité d’un organe, d’un muscle ou d’une articulation, il pourra y avoir des répercussions sur le diaphragme et donc la respiration.

  1. Nerf phrénique et lombalgie.

Le diaphragme de par ses attaches sur les vertèbres lombaire peut avoir une influence sur leur fonctionnement mécanique. Là encore il sera intéressant pour l’ostéopathe de s'intéresser au nerf phrénique.

Comment l'ostéopathe traite le nerf phrénique

De part sa localisation profond dans le thorax l'ostéopathe ne pourra pas avoir une action direct tout le long du nerf phrénique. Cependant il va s'intéresser aux “points clés”, c’est à dire aux points de passage du nerf phrénique. Ainsi il pourra manipuler les cervicales moyennes, les muscles scalènes, les clavicules et les premières côtes, il pourra travailler le thorax dans sa globalité et enfin travailler directement sur le diaphragme. Bien entendu celà ne signifie pas qu’il doit travailler toutes ces zones dans une même séance mais simplement celle qu’il jugera nécessaire !


Articles similaires

Réalisation & référencement Site web responsive

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.