"Courir c'est un mauvais sport, ca entraine des problèmes de dos" - Idée recue n° 421

Car non, courir n'est pas forcement mauvais pour le dos, c'est même plutot bon au contraire ! Voici ce qu'en dit cette étude du journal Scientific Reports, "Courir renforce le disque intervertébral".

Le disque intervertébral ?

Non, ca n'est pas le nouvel album d'un groupe de métal Suédois! Le disque intervertebral (en bleu sur le dessin) est une sorte de coussinet placé entre chaque vertebre. Ce coussinet assure la mobilité et le support des contraintes en agissant comme un amortisseur.

C'est aussi lui, qui lorsqu'il s'abime ou dégénère va entrainer les hernies discales.

Prendre soin de ce coussinet est donc essentiel s'il on veut proteger son dos.

Un bon disque intervertebral sera épais et capable d'absorber beaucoup d'eau pour se "regonfler". Cette capacité d'hydratation à tendance à s'amenuiser avec l'âge.

Que dit l'étude ?

Cette étude porte sur 3 groupes (dont les individus sont equivalents en terme de morphologie), l'un qui ne fait pas de sport (blanc), le deuxième qui court entre 20 et 40km/semaine (rouge), et le troisième qui court plus de 50km par semaine (noir).

On a comparé la qualité des disques intervertebraux lombaires entre ces trois groupes, en se basant sur leur épaisseur, et leur capacité d'hydratation.

La graphique de gauche rend compte de la capacité d'hydratation des disques intervertebraux lombaires, tandis que le graphique de droite rend compte de l'épaisseur des disques intervertebraux lombaires.

En ce qui concerne la capacité d'hydratation des disques intervertebraux lombaires:

  • Les deux groupes sportifs ont une capacité d'hydratation signicativement meilleure que le groupe non-sportif.

En ce qui concerne la hauteur des disques intervertebraux lombaires:

  • Seul le groupe dépassant les 50km/semaine à un disques significativement plus épais que le groupe non-sportif.

L'étude montre également que la meilleure capacité d'hydratation est notamment observée au centre du disque (sur le nucleus pulposus) qui est la zone la plus importante dans le support des contraintes et la répartition de la charge à l'ensemble du disque.

En conclusion

Le running regulier permet donc d'améliorer la qualité de ses disques intervertebraux. Ainsi ils fonctionnent mieux, et auront une dégénerescence moins précoce. Tout ceci est un facteur protecteur de la douleur et de la survenue d'hernie.

En somme, le running est BON pour le dos

 Belavý, D. L. et al. Running exercise strengthens the intervertebral disc. Sci. Rep. 7, 45975; doi: 10.1038/srep45975 (2017).


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.